Institut de la décision publique (Norme et politique)


Publications




22/01/2019  

The state of the Cyprus question


Renard Juliette, “The state of the Cyprus question”, Cahiers de Sciences politiques de l’ULg, 2019, vol. 34.

Le cas chypriote pose de nombreuses questions. À partir de la littérature et en conduisant une recherche documentaire, cet article propose une vue globale du conflit chypriote et de son historique ainsi que des principaux obstacles qui ont empêché l’aboutissement d’un processus de pacification sur l’île. Après avoir décrit le contexte, une approche théorique est utilisée pour déterminer le type de processus de réconciliation en cours à Chypre. Après avoir défini théorique la notion de réconciliation, nous nous attardons sur les obstacles que posent le rôle prégnant des États grec et turc (souvent appelés les « mères patrie ») dans la gestion du conflit . Nous évoquons ensuite le problème que présentent les discours identitaires et nationalistes dans ce contexte. Enfin, les causes du rejet du Plan Annan ainsi que les conséquences d’un tel rejet sur les négociations futures. Pour conclure, nous élaborons une courte réflexion sur l’impératif moral de réconciliation qui pèse souvent sur les protagonistes de ce type de conflit – dit enlisé.


14/12/2018  

Belfast – Le rôle des peacelines dans le reproduction d’identités conflictuelles : quelles conséquences sur le processus de réconciliation ?


Renard Juliette, « Belfast – Le rôle des peacelines dans le reproduction d’identités conflictuelles : quelles conséquences sur le processus de réconciliation ? », Cahier Mémoire et Politique, 2018, vol. .

Cet article étudie la présence des peacelines – divisions physiques qui séparent certains quartiers en communautés unioniste et nationaliste définies – à Belfast et leur potentialité comme obstacles au processus de réconciliation en cours en Irlande du Nord. Malgré le fait que l’Irlande du Nord soit une région politiquement pacifiée depuis l’Accord du 10 avril 1998, la présence de murs est symptomatique du niveau de ségrégation persistant au sein de la société civile et politique. Ce phénomène de ségrégation étant particulièrement accentué dans les quartiers plus précarisés socio-économiquement ainsi que dans certaines structures sociales (système scolaire, quartiers résidentiels, partis politiques, etc.). Ainsi, cette recherche a su mettre en avant l’importance du dispositif physique et la manière dont il structure toujours quotidiennement la vie de nombreux habitants de Belfast en maintenant la division existante et un sentiment de méfiance persistant entre les communautés (les plus précarisées notamment). Le résultat étant la perpétuation du sectarisme existant en Irlande du Nord, et ce, bien après la signature de l’Accord de paix. Néanmoins, des dynamiques positives de réconciliation initiées par des acteurs civils ont été observées...bien que le processus soit extrêmement lent et long car il est soumis à diverses pressions et menaces (environnement politique instable, financements absents ou insuffisants, présence de groupes paramilitaires, résurgence de la question de la souveraineté politique à cause du Brexit, etc.).


12/10/2018  

Pouvoir politique et audace des juges. Approche européenne et comparée


Grandjean Geoffrey, Pouvoir politique et audace des juges. Approche européenne et comparée, Bruxelles, Larcier, coll. "Pratique du droit européen", 2018, 343 p.

Une des caractéristiques du XXIe siècle serait la « judiciarisation » des systèmes politiques et sociaux qui renvoie à l’extension du pouvoir des juges, lesquels sont amenés à traiter un nombre croissant de problèmes politiques et sociaux. Si elle était confirmée, la « judiciarisation » serait-elle susceptible de remettre en cause les fondements classiques de notre approche occidentale de la démocratie et de l’exercice du pouvoir politique ?

Prenant la forme d'un essai pédagogique afin de répondre à cette question, l’ouvrage procède en trois grandes étapes. Premièrement, le pouvoir politique et l’audace des juges sont définis à partir de la foisonnante littérature en science politique. Deuxièmement, les trois grandes fonctions politiques des juges sont discutées (production de normes, arbitrage de valeurs morales et pérennité du système politique). Troisièmement, la légitimité des juges est interrogée à l’aune de différents critères d’acceptabilité sociale. Le propos de l’auteur est illustré par de très nombreuses décisions de juridictions suprêmes (Cours de cassation, Conseils d’État, Cours constitutionnelles) et européennes.


15/06/2018  

Le processus décisionnel relatif à la réforme des grades légaux en Région wallonne


Grandjean Geoffrey et Sorce Jennifer, "Le processus décisionnel relatif à la réforme des grades légaux en Région wallonne", Courrier hebdomadaire du CRISP, 2018, n° 2372-2373, 53 p.

Depuis le 1er septembre 2013, on nomme directeurs généraux et directeurs financiers les agents des administrations provinciales, communales et des centres publics d’action sociale (CPAS) auparavant désignés secrétaires, greffiers ou receveurs (provinciaux, communaux ou du CPAS). Ces hauts fonctionnaires constituent ce que l’on appelle les « grades légaux ». Ils disposent d’un statut particulier qui règle leur stage, leur nomination, leur mobilité, leur traitement, leur mise à la retraite, leur statut disciplinaire, les incompatibilités et les conflits d’intérêts.

En 2009, le gouvernement wallon Demotte II (PS/Écolo/CDH) a convenu de la nécessité d’accroître la bonne gouvernance au niveau local, en s’appuyant entre autres sur un accroissement du contrôle externe et interne des communes. Dans ce cadre, il a décidé de procéder au renforcement du rôle et de l’indépendance des grades légaux, ainsi qu’à la modernisation du statut de ceux-ci par le développement de leur fonction managériale et par la mise en place d’un système d’évaluation. Cette réforme a pris la forme de deux décrets datés du 18 avril 2013, modifiant respectivement le Code de la démocratie locale et de la décentralisation (CDLD) et la loi organique des CPAS du 8 juillet 1976. Les changements ont consisté en la mise en place de nouveaux outils de gestion, en une modification du statut et des missions des grades légaux, et en une révision des conditions d’accès à la profession. Suite à une évaluation des effets de la réforme, un projet de modification de certains de ses aspects est actuellement en préparation au sein du gouvernement wallon Borsus (MR/CDH).

G. Grandjean et J. Sorce étudient le processus décisionnel ayant conduit à la réforme des grades légaux en Wallonie et examinent les résultats de l’évaluation menée. Leur analyse montre que la réforme n’a pas renforcé l’autonomie des grades légaux au niveau local.


03/04/2018

Place de Bronckart à Liège. Petites et grandes histoires


Hamal Olivier, Place de Bronckart à Liège. Petites et grandes histoires, Liège, Presses Universitaires de Liège, coll. "Patrimoine", 2018, 522 p.

Entre le Clos des Guillemins qui embrassait l’ensemble de ces rues et la place que nous connaissons aujourd’hui, il a fallu plus d’une centaine d’années et bien des péripéties devant le Conseil communal de Liège. L’évolution de ce quartier est en effet tout à fait surprenante en regard de ce qu’il était sous l’Ancien régime ! La richesse de ce livre se trouve dans son contenu historique agrémenté de très nombreuses illustrations, pour la plupart inédites. Les différentes sources – trop peu connues – sont ici rassemblées, approfondies, et permettent d’inscrire l’histoire de la place dans une continuité et d’en mettre en exergue les connexions éventuelles. Place de Bronckart à Liège – petites et grandes histoires constitue une occasion parfaite de permettre la découverte du quartier à tous ceux qui s’y intéressent, ainsi que de rappeler au bon souvenir des Liégeois et Liégeoises une partie de leur histoire.


23/02/2018  

Économie politique


Grandjean Geoffrey, Économie politique, Namur, École provinciale d'administration et de pédagogie, 2018, 134 p.


21/12/2017    

Judges, Political power and General Interest


Grandjean Geoffrey, "Judges, Political power and General Interest", Pravovedenie, 2017, n° 3, pp. 158-167 [article en russe].

The article is devoted to the new status of judges in the system of separation of powers and the important role they play in the implementation of political power. The author finds the reasons for these changes in raising the level of legitimacy of judges while maintaining their constitutional and legal status. In the author’s opinion, legitimacy and social acceptability of actions of a political actor is based simultaneously on the person’s ideas about their duty to obey and their voluntary participation in solving common problems.


As conditions of the power legitimacy, the author notes its ability to create legal norms, to proclaim moral values and to stabilize the political system. Having examined specific judicial decisions of the courts of France, Belgium and Canada, as well as the Court of Justice of the European Union over the past twenty years, the author comes to the conclusion about the availability of all three conditions of legitimacy of modern judges as political representatives of the people. They are closer to private persons than other political actors because they do not operate with abstract categories, but rather respond to specific complaints of citizens. At the same time, the author warns that there is a risk of preference of individual interests to the general interest in the judicial procedure which can lead to the rupture of social relations in a democratic society. Finally, he concludes that the careful attitude to the role of the judge as a political representative is very important.


06/12/2017  

Le droit de propriété et le droit au logement font-ils bon ménage ?


Grandjean Geoffrey, "Le droit de propriété et le droit au logement font-ils bon ménage ? De quelques réflexions politologiques à partir du principe d'égalité", Le Cri, décembre 2017, n° 419, pp. 5-10.

Si le droit de propriété et le droit au logement sont considérés comme des droits fondamentaux, ils méritent également d’être envisagés dans le rapport qu’ils entretiennent avec le principe d’égalité et de non-discrimination, tout en soulignant de potentiels enjeux.


01/11/2017  

Le droit de propriété et le droit au logement font-ils bon ménage ?


Grandjean Geoffrey, "Le droit de propriété et le droit au logement font-ils bon ménage ? De quelques réflexions politologiques à partir des libertés fondamentales", Le Cri, novembre 2017, n°418, pp. 10-13.

Le droit de propriété constitue un droit qui est cœur des régimes démocratiques contemporains.

Pour certains, ce droit est fondamental, notamment dans une perspective économique. Ainsi, depuis les physiocrates, la propriété est vue par certains courants économiques comme la base de toute économie. [...]


15/07/2017  

Le vécu des femmes magistrates en Belgique francophone


Grandjean Geoffrey, "Adeline CORNET, Le vécu des femmes magistrates en Belgique francophone. Analyse d’une profession sous l’angle des rapports sociaux de sexe. Représentativité, profils et pouvoirs, Limal, Anthemis, 2016, 433 p.", Revue de la Faculté de droit de l'Université de Liège, 2017, n° 2, pp. 452-455.

L’ouvrage d’Adeline Cornet, criminologue, s’inscrit dans les études sur le genre et analyse l’impact de l’arrivée des femmes dans la magistrature et de leur exercice de la fonction régalienne et de pouvoir qu’est la justice, tout en interrogeant leur vécu personnel et professionnel. Pour ce faire, l’auteur a interrogé 49 magistrates durant sa thèse de doctorat.


15/05/2017  

Onderhandelen over vorming van een meerderheid en burgemeester worden in België


Grandjean Geoffrey, "Onderhandelen over vorming van een meerderheid en burgemeester worden in België : Welke invloed heeft de regionale wetgeving ?", Publiekrechtelijke Kronieken, 2016, vol. 4, pp. 594-610.

 

Sinds 2001 zijn de Gewesten bevoegd voor de organisatie en verkiezing van lokale overheden. Ze hebben elk verschillende regels aangenomen. In hoeverre beïnvloeden die regels de onderhandelingen over een politieke meerderheid en de benoeming van burgemeesters in België? Om die vraag te beantwoorden werden semigestructureerde interviews afgenomen van verschillende burgemeesters en schepenen in gemeenten uit de drie Gewesten. Daaruit bleken niet enkel verschillen tussen maar ook binnen Gewesten. De bepalingen inzake benoemingswijze van de burgemeester zijn essentieel om inzicht te krijgen in de dynamiek van de politieke onderhandelingen. Dit artikel gaat dieper in op de banden tussen de juridische normen en het spel van de politieke actoren.


27/04/2017

Vers une évolution du management politique. Pour une nouvelle identité collective


Elsen, Marc, Vers une évolution du management politique. Pour une nouvelle identité collective, Verviers, Éditions Noctambules, 2017.

La suspension momentanée d'un mandat politique a été l'occasion pour Marc Elsen de prendre du recul par rapport à la fonction exécutive et de se livrer à une réflexion autour de la nécessité d'une évolution conjointe du militantisme citoyen et du management politique.

Marc Elsen lance des pistes de réflexions et invite à un voyage entre un passé révolu ancré dans le système pyramidal et un avenir à construire grâce à l'intelligence collective.

Il ne prétend pas réinventer le monde ni donner l'inspiration d'une nouvelle dynamique qui n'a pas attendu le politique pour trouver sa place dans la société civile belge. Mais plutôt de redonner sens à une vision collective et citoyenne appelée à mieux répondre globalement, avec créativité et cohérence, aux enjeux qui nous concernent tous et qui mériteraient une implication plus large.

Le mode de management encore porté par beaucoup reste fondé sur une conception de type autoritaire voire dominatrice, sur le principe récurrent du rapport de force, sur la posture stratégique et tactique permanente, tendant parfois à en devenir maladive, au fond sur un fonctionnement dit pyramidal en référence au management des organisations.

Les nouveaux modes d'expressions citoyennes et de militantisme ne se résument pas seulement à travers les mots. Tout comme les mouvements associatifs qui constituent une des plus belles expressions de la société civile organisée.

Il existe bel et bien une relation entre, d'une part, le mode de comportement et de management politiques et, d'autre part, la relation avec le citoyen, son sentiment d'être justement représenté et l'idée qu'il se fait de pouvoir ou non être considéré comme ayant, lui aussi, des idées et le pouvoir de contribuer à les concrétiser. Comme étant, en fait, détenteur lui aussi d'une partie du
pouvoir de création dans la société.


15/03/2017  

Dynamiques mémorielles autour de la répression de la négation du génocide des Arméniens en Belgique et en France


Grandjean Geoffrey et Macq Hadrien, "Dynamiques mémorielles autour de la répression de la négation du génocide des Arméniens en Belgique et en France", in Chabot Joceline, Doucet Marie-Michèle, Kasparian Sylvia et Thibault Jean-François, Le génocide des Arméniens : représentations, traces, mémoires, Québec, Presses de l'Université de Laval, 2017, pp. 151-170.


09/03/2017  

Exercices pratiques de légistique


Grandjean Geoffrey, Exercices pratiques de légistique, Namur, École Provinciale d'Administration et de Pédagogie, 2017, 72 p.


15/02/2017

Mémoires déclinées. Représentations, actions, projections.


Grandjean Geoffrey, Henrard Gaëlle et Paulus Julien (dir.), Mémoires déclinées. Réprésentations, actions, projections, Liège, Voix de la mémoire, 2016, 280 p.

L'objectif du présent ouvrage peut se résumer en une tentative de saisir les diverses manifestations de ce que Cornelius Castoriadis nommait le « ciment invisible tenant ensemble cet immense bric-à-brac de réel, de rationnel et de symbolique qui constitue toute société » et que sont les mémoires collectives. Cette démarche s'effectue selon une déclinaison en trois registres. Les mémoires en tant que représentations, que celles-ci soient d'ordre médiatique, sociologique ou identitaire ; en d'autres termes, ce que les mémoires collectives, leur élaboration et leur usage peuvent dire de nous. Les mémoires en tant que moyens d'actions, allant de l'instrumentation politique et juridique à la commémoration et au travail pédagogique. Enfin, les mémoires en tant que projections, soit les différentes façons par lesquelles les mémoires collectives peuvent se retrouver projetées dans le débat public, le paysage urbanistique, les combats citoyens d'aujourd'hui et de demain. Représentations, actions, projections apparaissent de fait comme autant de vecteurs utiles à la mise en perspective du champ mémoriel.


La volonté qui anime cet opus relève ainsi de l'exploration - non exhaustive - des diverses déclinaisons par lesquelles le passé, en tant que mémoire(s) collective(s), se déploie au sein du présent mais aussi par lesquelles le présent travaille le passé. Ou, pour paraphraser le philosophe Walter Benjamin, l'objet de ce livre pourrait peut-être se formuler comme une volonté d'observer les diverses constellations que le présent peut former avec le passé.


14/01/2017

Les institutions politiques belges


Grandjean Geoffrey, Les institutions politiques belges, Namur, École Provinciale d'Administration et de Pédagogie, 2017, 279 p.

Cet ouvrage, à destination des fonctionnaires locaux, régionaux et communautaires, décrit et analyse les institutions politiques belges.


02/12/2016  

La reconnaissance des génocides et la répression du négationnisme


Grandjean Geoffrey, "La reconnaissance des génocides et la répression du négationnisme", Courrier hebdomadaire du CRISP, 2016, n° 2304-2305, 85 p.

La reconnaissance politique d'un génocide et la répression de la négation de celui-ci représentent deux enjeux d'une grande importance symbolique. Surtout, elles constituent un exercice très délicat pour l'autorité politique qui pose de tels actes. Il s'agit en effet de consacrer une vérité historique et de dicter le souvenir qui doit en être véhiculé.

L'intervention d'une instance politique dans le champ de l'histoire et de la mémoire est toujours entourée de nombreux débats. Les discussions, souvent vives, portent sur diverses questions. Le principe d'une action législative dans un tel domaine est-il recevable et pertinent ? Quelle définition de « génocide » convient-il d'adopter ? La répression du négationnisme est-elle de nature à justifier une limitation de la liberté d'expression ? Si oui, dans quelle mesure cette restriction s'applique-t-elle aussi aux chercheurs ? Lorsqu'il s'agit d'événements historiques relatifs à un autre État, faut-il faire primer l'éthique et la morale sur la diplomatie ? Les réponses à ces interrogations fondamentales se cristallisent dans des lignes de fracture qui échappent aux clivages partisans classiques.

En Belgique, les initiatives de reconnaissance des crimes de génocide et de pénalisation de leur négation sont le fait des deux chambres du Parlement fédéral. Elles ont abouti à diverses dispositions législatives, telles la loi réprimant la négation du génocide commis par le régime nazi à l'encontre des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale (1995), une résolution relative au génocide perpétré par l'Empire ottoman à l'encontre des Arméniens en 1915 (1998), une résolution sur le génocide des Tutsis au Rwanda en 1994 (2004) et une résolution relative à la commémoration du centenaire du génocide arménien (2015).

G. Grandjean retrace et éclaire l'ensemble des débats parlementaires qui se sont tenus en Belgique depuis 1992 autour de la question de la mémoire des crimes de masse. Son Courrier hebdomadaire offre les clés de lecture pour la compréhension des débats en cours quant à une extension de la loi de 1995.

 


30/11/2016  

A Few Recent Publications Around the Centenary of the Armenian Genocide


 

Grandjean Geoffrey, "A Few Recent Publications Around the Centenary of the Armenian Genocide", Social History, 2016, vol. 49, numéro 100, pp. 659-661.

In La France face au génocide des Arméniens, French historian Vincent Duclert traces France's positions-political as well as social-towards the Armenian Genocide. The book has the great merit of analysing France's official positions, on the one hand, and the various pro-Armenian sentiments, on the other. Most of all, it discerns the reasons behind the latent debates surrounding the recognition of the genocide of the Armenians and the prosecution of its denial in France.


30/08/2016  

Le décret décumul et le Parlement wallon


Grandjean Geoffrey et Janssens Frédéric, "Le décret décumul et le Parlement wallon", Administration publique, 2016, n° 2, pp. 115-129.

Le 16 juillet 2009, le Gouvernement wallon Demotte II (Parti socialiste, ci-après PS, Ecolo et Centre démocrate humaniste, ci-après cdH) présente sa déclaration de politique régionale au Parlement wallon1. Une partie de la déclaration s'intéresse à la gouvernance.

[...]


15/06/2016  

Les juges : décideurs politiques ? Essais sur le pouvoir politique des juges dans l'exercice de leur fonction


Grandjean Geoffrey et Wildemeersch Jonathan (dir.), Les juges : décideurs politiques ? Essais sur le pouvoir politique des juges dans l'exercce de leur fonction, Bruxelles, Bruylant, 2016, 371 p.

Une des caractéristiques du 21e siècle serait la « judiciarisation » de la société. Cette notion renvoie à l'extension du pouvoir des juridictions, lesquelles sont amenées à traiter un nombre croissant de problèmes politiques et sociaux. Si elle était confirmée, la « judiciarisation » serait-elle susceptible de remettre en cause les fondements classiques de notre approche occidentale de la démocratie ? En effet, la judiciarisation ne conduit-elle pas, in fine, à transformer les juges en « producteurs de normes » ?

C'est autour de ces questions que les directeurs scientifiques de l'ouvrage ont demandé à des auteurs d'horizons scientifiques multiples (juristes, politologues, philosophes, chercheurs, magistrats constitutionnels et administratifs, avocats, etc.) et géographiques divers (Belgique, France, Canada, Luxembourg, Russie, etc.) d'interroger, dans une perspective comparative, les fonctions politiques des juges au niveau national et au niveau européen.

L'ouvrage se divise en quatre parties : les juges et le pouvoir politique, les juges et la production de normes, les juges et l'arbitrage des valeurs morales, les juges et la continuité du système politique. Les contributions qui le composent (re)mettent en cause le mode de fonctionnement et/ou de composition des juridictions (judiciaires, administratives ou constitutionnelles) et leur influence sur les processus décisionnels. Elles questionnent, en d'autres termes, la légitimité du juge dans une perspective philosophique, juridique et politique.

Par son approche multidisciplinaire, l'ouvrage s'adresse à tous ceux (avocats, politologues, magistrats, journalistes) qui s'intéressent à la place du juge, à son rôle et à ses limites, dans la société contemporaine, qu'ils soient déjà impliqués dans la vie professionnelle ou encore étudiants.


01/06/2016  

Memory of the political construction of Europe in far right positions


Grandjean Geoffrey, "Memory of the political construction of Europe in far right positions", in Jamin Jérôme (dir.), L'extrême droite en Europe, Bruxelles, Bruylant, coll. "Idées d'Europe", 2016, pp. 387-412.

Les représentations et perceptions relatives à l'Union européenne dépendent fortement des processus de réappropriations des acteurs politiques. Parmi ceux-ci, les partis d'extrême droite, antieuropéens, peuvent présenter leurs lectures de la construction politique européenne. Cette contribution se focalise sur la manière dont ces partis envisagent la mémoire de cette construction par rapport à trois axes majeurs : les origines et les fondements de l'intégration européenne, les développements institutionnels de cette intégration et les règles de fonctionnement qui en découlent. Au final, la contribution permet de cerner la place des aspirations nationalistes, populistes et inégalitaristes des partis d'extrême droite quant à la mémoire de la construction politique européenne.


15/12/2015  

Varia


Grandjean Geoffrey (dir.), "Varia", Cahiers Mémoire et Politique, 2015, n° 3, 93 p.


15/12/2015  

Mémoires des époux Klarsfeld : "Et si on écrivait l’Histoire ?"


Nossent Jérôme, "Mémoires des époux Klarsfeld ? : 'Et si on écrivait l’Histoire ?' », Cahiers Mémoire et Politique, juin 2016, n° 3, pp. 83-88.

C’est un curieux télescopage que constituent les Mémoires de deux défenseurs de mémoire. En cette année 2015, Beate et Serge Klarsfeld, livrent leur regard sur les « combats » qu’ils menèrent durant près de cinquante ans.


16/07/2015  

La limitation du cumul de mandats par les députés wallons


Grandjean Geoffrey, "La limitation du cumul de mandats par les députés wallons", Courrier hebdomadaire du CRISP, 2015, n° 2255-2256, 97 p.

En moyenne, les représentants politiques belges cumulent entre cinq et huit mandats (dont la moitié sont rémunérés). Cette pratique contribue au développement des sentiments de méfiance que nourrit une partie de la population à l'égard des élus et des institutions. Dans un souci de bonne gouvernance, de nombreux citoyens et acteurs politiques appellent dès lors à une limitation des possibilités légales de cumul de mandats.

La traduction récente la plus emblématique de cette préoccupation éthique est le décret décumul adopté en Région wallonne en 2010. Désormais, un député wallon n'a plus le droit de cumuler son mandat avec une fonction de bourgmestre, d'échevin ou de président d'un conseil de l'action sociale. Un quart des membres de chaque groupe politique représenté au Parlement wallon est cependant autorisé à cumuler. Les députés qui bénéficient de cette exception sont désignés sur la base de leur taux de pénétration électorale. Ce mécanisme est le fruit d'un accord politique conclu entre les partenaires du gouvernement régional (PS, Écolo, CDH). Son adoption a fait l'objet de débats nombreux et souvent tendus entre les partis politiques, en ce compris au sein de la majorité.

Ce Courrier hebdomadaire retrace l'ensemble du processus législatif à la base du décret décumul. Il replace l'initiative dans son contexte et analyse le jeu des différents acteurs, en réservant une attention particulière aux divers arguments politiques, techniques et surtout juridiques qui ont été mobilisés. G. Grandjean se penche également sur les effets que le décret a eus pour les députés élus lors du scrutin régional wallon du 25 mai 2014. Enfin, il s'interroge sur l'avenir du décret décumul, que certains voudraient réformer, voire supprimer.

 


01/03/2015  

L’insécurité en question. Définitions, enjeux et perspectives


Wintgens Sophie, Grandjean Geoffrey et Vanhaeren Stéphanie (dir.), L’insécurité en question. Définitions, enjeux et perspectives, Liège, Presses Universitaires de Liège, coll. "Sciences politiques et sociale", 2015, 270 p.

Ces dernières années, l'analyse et les pratiques de la sécurité et de l'insécurité ont fortement évolué sous l'influence de plusieurs facteurs fortement imbriqués, tels que le déclin de la souveraineté nationale, l'accroissement de l'intensité des interactions transnationales ou encore l'éclatement conflictuel sous-tendu par des dynamiques identitaires. Ces constats et les représentations qui leur sont associées ont enjoint un réexamen de la manière dont la sécurité et l'insécurité se pensent et se pratiquent. Inscrit au cœur de ce double questionnement contemporain, cet ouvrage met en question la définition et les enjeux liés aux dynamiques actuelles d'(in)sécurité tout en proposant de nouvelles perspectives. Privilégiant les études empiriques et les approches originales en termes de politique interne et/ou externe, il repose sur trois axes de recherche transversaux : la (re)définition des concepts de sécurité et d'insécurité à l'heure de la globalisation ; les enjeux inhérents aux pratiques (in)sécuritaires et aux sentiments d'(in)sécurité qui les fondent ; les réponses à apporter aux questions de sécurité et d'insécurité. Complémentaire aux analyses disciplinaires classiques de ces objets de recherche en Science politique, cet ouvrage livre un regard neuf sur des thématiques plus que jamais d'actualité.


01/01/2015  

Autorités publiques et commémorations


Nossent Jérôme, "Autorités publiques et commémorations - Le plan 'Commémorer 14/18' en tant qu'instrument d'exercice du pouvoir", Revue de la Faculté de Droit de l'Université de Liège, 2015, vol. 1, pp 123-142.


À l’heure où les manifestations mémorielles se multiplient (centenaire de la Grande Guerre, bicentenaire de la bataille de Waterloo, septantième anniversaire de la Bataille des Ardennes), où l’on assiste, pour reprendre les termes de Pierre Nora, à une « boulimie commémorative », l’omniprésence des autorités publiques paraît attester de leur prédominance dans divers champs de la mémoire.


15/12/2014  

Médias en jeu, enjeux de mémoire


Devresse Jenifer et Grandjean Geoffrey (dir.), "Médias en jeu, enjeux de mémoire", Cahiers Mémoire et Politique, 2014, n°2, 194 p.


15/10/2014  

Confiance politique et institutions internationales. Les perceptions de l’efficacité, de la légitimité et de la démocratie par des jeunes


Grandjean Geoffrey, "Confiance politique et institutions internationales. Les perceptions de l’efficacité, de la légitimité et de la démocratie par des jeunes", Revue de la Faculté de droit de l'Université de Liège, 2014, n° 3, pp. 495-506.

La mémoire du génocide des Juifs est toujours fortement vivace en Europe, notamment par les livres, les films ou les reportages télévisés. Les jeunes, pour leur part, reçoivent également les leçons qui y sont régulièrement consacrées à l'école.

[...]


01/09/2014  

Guide du mémoire


Grandjean Geoffrey, Guide du mémoire, Liège, Université de Liège, 2014, 120 p.


01/07/2014  

Jeanneney Jean-Noël, 'La grande guerre, si loin, si proche. Réflexions sur un centenaire'


Nossent Jérôme, "Jeanneney Jean-Noël, 'La grande guerre, si loin, si proche. Réflexions sur un centenaire'", Cahiers de Sciences Politiques de l'ULg, 2014.

En cette période de frénésie commémorative, de très nombreuses publications consacrées au premier conflit mondial apparaissent sur les étagères des libraires. Si la majorité des ouvrages édités abordent différentes thématiques et aspects de la Première Guerre mondiale, il semble être trop tôt pour s'interroger sur l'organisation des commémorations en cours et à venir, bien que de telles analyses se révèleraient des plus passionnantes.


24/03/2014  

Les jeunes et le génocide des Juifs : analyse socio-politique


Grandjean Geoffrey, Les jeunes et le génocide des Juifs. Analyse Sociopolitique, Bruxelles, De Boeck, coll. « Ouvertures sociologiques », 2014, 288 p.

La mémoire du génocide des Juifs est très présente dans les sociétés occidentales à travers des vecteurs de socialisation comme l'école, les médias, la famille et, plus récemment, les réseaux sociaux et Internet.

Quelles peuvent être les conséquences de la transmission de cette mémoire sur le développement des attitudes et des comportements politiques des jeunes ? C'est la question centrale de l'ouvrage qui présente les connaissances, les émotions et les valeurs mobilisées par les jeunes dans le cadre de groupes de discussion et qui, surtout, les met en perspective avec leurs représentations et leurs perceptions des autorités politiques.

Au final, plusieurs questions difficiles pour le futur émergent. En effet, à bien des égards, l'impact de la transmission de la mémoire du génocide des Juifs sur la socialisation politique des jeunes pose la question de l'éventualité de sa répétition, de son caractère exceptionnel, de sa compréhension, ou encore de l'effacement de sa mémoire dans la dynamique des générations et du temps qui passe.

 


01/03/2014

175 ans au passage Lemonnier


Hamal Olivier et Remits Jacqueline (dir.), 175 ans au passage Lemonnier, Liège, Société civile du Passage Lemonnier, 2014, 416 p.


01/01/2014  

Le Mémorial interallié de Cointe à Liège


Barlet Jacques, Hamal Olivier et Mainil Sébastien, Le Mémorial interallié de Cointe à Liège, Namur, Institut du Patrimoine wallon, 2014, 52 p.

Résistant à l'invasion allemande en août 1914, Liège se voit décerner la Légion d'Honneur qui lui est remise par le Président de la République française Raymond Poincaré le 24 juillet 1919.

La même année, l'architecte Paul Jaspar conçoit un projet de "Beffroi de la Victoire" de 90 m de haut à ériger à proximité de l'hôtel de ville et du Perron, symbole des libertés liégeoises, projet resté sans suite. Un Comité international sollicite l'appui des pays alliés pour ériger sur la colline de Cointe à Liège un monument à la gloire des soldats alliés. Le "Comité Merode" confie à l'architecte anversois Joseph Smolderen la conception d'un ensemble monumental comprenant l'église du Sacré-Cœur et le Mémorial interallié, haut de 75 m. La première pierre de l'église est posée le 21 juin 1925 tandis que les travaux d'érection du monument civil débutent en septembre 1928 pour être inauguré le 20 juillet 1937.

La "crypte" abrite les monuments franco-belge, roumain et espagnol, tandis que la vaste esplanade accueille dans sa « salle des pylônes » les monuments italien, grec, polonais, anglais et russe. L'ensemble monumental est classé par arrêté du 24 janvier 2011.

 


15/12/2013

Quand la déception guette la mémoire des camps de concentration et d’extermination. Paroles de jeunes


Grandjean Geoffrey, "Quand la déception guette la mémoire des camps de concentration et d’extermination. Paroles de jeunes", in Fijalkow Jacques et Fijalkow Ygal (dir.), Les élèves face à la Shoah. Lieux, histoire, voyages, Albi, Presses du Centre universitaire Jean-François Champollion, 2013, pp. 253-267.

Dans le cadre du « Décret mémoire », la Communauté française de Belgique a lancé des appels à projet, parmi lesquels figure l'organisation de visites de lieux de mémoire et de séminaires à destination des enseignants. Profitant de cette occasion, nous avons mis en place un projet pédagogique avec des élèves âgés de seize à dix-huit ans de l'Athénée Royal de Vielsalm-Manhay (Belgique, province de Luxembourg) pour nous rendre, entre autres, dans les camps de concentration et d'extermination d'Auschwitz-Birkenau.

Afin d'évaluer les effets d'un tel voyage, plusieurs focus groups (groupes de discussion) ont été réalisés avec ces jeunes. Une première vague de focus groups a été réalisée un an avant la visite des camps afin de recueillir leurs opinions sur la thématique de la mémoire des faits génocidaires. Une deuxième vague a directement suivi la visite des camps, à Auschwitz même. Enfin, la troisième et dernière vague a été réalisée six mois après la visite.

Le corpus de données, entièrement retranscrit et analysé avec l'appui d'un logiciel d'analyse qualitative, a livré des résultats particulièrement riches. Un élément ressort de manière prégnante : la déception des jeunes face aux lieux visités qui, selon eux, ne reflètent pas la réalité et qui présentent un côté trop « muséal ». La contribution vise à analyser, sur base du matériel empirique abondant, les opinions et discours des jeunes formulés à la suite de la visite des deux camps. Elle s'attache en particulier à exposer les raisons motivant leur déception et à mettre en avant leurs attentes quant à de tels lieux.


15/12/2013  

Sarkozy et la lettre de Guy Môquet : un cas d’instrumentalisation ?


Nossent Jérôme, "Sarkozy et la lettre de Guy Môquet : un cas d'instrumentalisation ?", Cahiers Mémoire et Politique, 2013, n° 1, pp. 41-51.

Le personnage de Guy Môquet, et plus particulièrement la lettre qu’il adressa à ses parents à la veille de son exécution occupèrent une place importante dans le discours de Nicolas Sarkozy durant la période pré-électorale de 2007. La place attribuée au jeune militant communiste dans le discours sarkoziste perdura après l’élection de celui-ci à la fonction de président de la République française.


19/09/2013  

Les jeunes et les voyages mémoriels à Auschwitz-Birkenau : Quelle place pour une perspective politologique ?


Grandjean Geoffrey, "Les jeunes et les voyages mémoriels à Auschwitz-Birkenau : Quelle place pour une perspective politologique ?", Témoigner entre Histoire et Mémoire, 2013, n° 116, pp. 57-71.

De nombreux jeunes Belges visitent les camps de concentration et d'extermination d'Auschwitz-Birkenau. Quelles sont leurs opinions ? Que peut-on en retirer du point de vue de la science politique ? En explorant les discours des jeunes, cette contribution présente les trois ressources pouvant être mobilisées lors de la transmission de la mémoire du génocide des Juifs.


15/08/2013  

Les assises de l'interculturalité / De Rondetafels van de Interculturaliteit / The Round Tables on Interculturalism


Grandjean Geoffrey, "'L'exigence de mémoire' à l'épreuve de la diversité", in Foblets Marie-Claire et Schreiber Jean-Philippe, Les assises de l'interculturalité / De Rondetafels van de Interculturaliteit / The Round Tables on Interculturalism, Bruxelles, Larcier, 2013, pp. 423-430.

La contribution analyse les « exigences de mémoire » telles que recommandées par le rapport final des Assises de l'Interculturalité qui souligne l'importance de l'histoire et de la mémoire pour l'identité de tout être humain. Deux thématiques sont abordées dans ce rapport : le négationnisme et le colonialisme.

Concernant le négationnisme, le rapport indique qu'il convient de conserver la législation belge réprimant la négation, la minimisation, la justification ou l'approbation du génocide commis par le régime national-socialiste allemand pendant la Seconde Guerre mondiale. En effet, une telle législation s'avère nécessaire pour lutter contre le racisme. Le Comité de pilotage ayant rédigé le rapport propose toutefois d'élargir le champ d'application de cette loi à d'autres génocides.

Concernant le colonialisme, le rapport final se penche sur la manière silencieuse dont la Belgique envisage son passé colonial qui n'est pas sans conséquence pour l'importante communauté congolaise présente sur le territoire belge. Pour cette raison, le Comité de pilotage propose une reconnaissance de la responsabilité de la Belgique pour les actes commis durant l'époque coloniale, accompagnée, entre autres, d'un projet de Musée de l'immigration.

Ces recommandations sont mises en perspective par rapport à certains enjeux mémoriels au sein de nos sociétés contemporaines diversifiées. C'est ainsi que la concurrence des victimes est d'abord envisagée. En insistant sur le nécessaire processus de reconnaissance des souffrances passées, les propositions font échos à une certaine concurrence des victimes qui a pu voir le jour entre des individus qui voient leur passé nié ou relégué au second plan. D'une manière générale, les exigences de mémoire énoncées dans le rapport peuvent contribuer à une concurrence mémorielle renvoyant à la compétition complexe et parfois douloureuse entre des groupes sociaux multiples qui souhaitent défendre et promouvoir le souvenir de certains faits historiques. Cette concurrence mémorielle se manifeste avec d'autant plus d'acuité que nos sociétés contemporaines sont de plus en plus diversifiées et plurielles. En outre, en insistant sur l'importance de la reconnaissance de certaines souffrances, le rapport final permet de relever l'influence que peuvent jouer les considérations électoralistes dans le système politique belge. À cet égard, la répression de la négation du Génocide des Arméniens se révèle être un cas d'école. En soulignant l'importance de la répression du négationnisme, le rôle du pouvoir judiciaire est également précisé puisque certaines juridictions belges ont eu l'occasion d'apporter leur pierre à l'édifice et de participer activement à la définition du négationnisme.

Au final, les exigences de mémoire formulées dans le rapport final des Assises de l'Interculturalité permettent de mettre en discussion le fondement même de la démocratie. Alors que les interventions politiques sur des questions de mémoire sont souvent dépeintes de manières négatives, les recommandations du Comité de pilotage montrent qu'un système démocratique doit pouvoir garantir le débat et la discussion sur n'importe quel sujet en évitant certains tabous.

 


15/05/2013  

Acteurs émergents. Perspectives pour la gouvernance mondiale


Wintgens Sophie et Grandjean Geoffrey (dir.), Acteurs émergents. Perspectives pour la gouvernance mondiale, Liège, Presses Universitaires de Liège, coll. "Sciences politiques et sociale", 2013, 150 p.

L'émergence de « nouveaux » acteurs sur la scène internationale rappelle la diversité des défis mondiaux et les opportunités d'évolution de la gouvernance globale. Cet ouvrage analyse l'impact de leur montée en puissance sur l'économie et la politique mondiales, ainsi que sur les relations Nord-Sud. Privilégiant les études empiriques et approches originales en termes de politique interne et/ou externe, il repose sur trois axes de recherche transversaux : le rôle des puissances « (ré)émergentes » dans la gouvernance économique mondiale à la lumière de la crise ; les enjeux d'une coopération Sud-Sud ; la nature de ces « nouveaux » acteurs et les opportunités stratégiques qu'ils offrent aux États. Dépassant les approches classiques de Science politique et Relations internationales en misant sur l'interdisciplinarité, cet ouvrage livre un regard neuf sur deux thématiques d'actualité.


15/08/2012  

Polémiques à l'école. Perspectives internationales sur le lien social


Grandjean Geoffrey et Piet Grégory (dir.), Polémiques à l'école. Perspectives internationales sur le lien social, Paris, Armand Colin, coll. "Recherches", 2012, 200 p.

L'école reste marquée par le temps, les époques, les générations, les guerres, les crises politiques et sociétales, les controverses, les polémiques. Jamais, cette institution n'a épargné ses acteurs. C'est en substance ce que relève le présent ouvrage en insistant sur l'importance d'étudier l'école dans une perspective de science politique.

Deux fils rouges sont ainsi privilégiés. Le premier porte sur le fait que l'école est marquée par cette double rencontre entre socialisation et polémiques multiples présentes, passées et futures. Le second comprend l'école comme une arène publique au sein de laquelle ce phénomène de politisation est toujours parvenu à se manifester, que ce soit dans les livres d'histoire ou dans le choix des événements à étudier ou non.
C'est précisément la manière dont l'école apporte sa pierre à l'édifice de l'étude du lien social qui est au cœur de cet ouvrage. Quelle est la contribution de l'école dans la façon de concevoir le vivre ensemble au sein d'une société placée sous l'autorité d'un système politique ? Pour y répondre, les auteurs montrent que l'école peut être entendue comme une arène où se rencontrent de multiples acteurs, comme un lieu de confrontation et aussi comme un lieu de socialisation. Une dimension internationale est ici privilégiée en prenant appui sur des cas français, belges, canadiens, américains, espagnols ou encore libanais.


15/11/2011  

La concurrence mémorielle


Grandjean Geoffrey et Jamin Jérôme (dir.), La concurrence mémorielle, Paris, Armand Colin, coll. "Recherches", 2011, 256 p.

« Ce que personne ne sait et qui ne laisse pas de trace n'existe pas » expliquait Italo Svevo. Si chez certains le temps suffit pour qu'un événement tombe dans l'oubli et qu'on vienne à penser qu'il n'a jamais existé. Pour d'autres, au contraire, le souvenir est resté vivace, entretenu par un groupe ou une communauté d'individus, souvent organisés en associations, et prêts à tout pour faire connaître et reconnaître un massacre, un attentat, un génocide, une catastrophe naturelle... Confrontés les uns aux autres, ces souvenirs suscitent parfois une compétition malheureuse, parfois volontaire, souvent inconsciente, qui s'alimente d'un univers sur-médiatisé où les images récentes et plus anciennes se multiplient et se télescopent.
La concurrence des mémoires défie les imaginaires nationaux et remet en question le droit des États à dicter ce qui leur semble bon pour la Nation. Souvent considérée comme un effet secondaire lié à des problèmes plus fondamentaux, la concurrence mémorielle est en réalité un enjeu structurant et déterminant pour la cohésion sociale de nos sociétés.


19/09/2011  

La répression du négationnisme en Belgique : de la réussite législative au blocage politique


Grandjean Geoffrey, "La répression du négationnisme en Belgique : de la réussite législative au blocage politique", Droit et Société, 2011, n° 77, pp. 137-160.

Cette étude se concentre sur la répression du négationnisme en Belgique et sur l'impasse actuelle de cette problématique. Une approche politologique est utilisée pour éclairer ce dossier qui, à maintes occasions, fait surface dans l'actualité. Cette étude se base, d'une part, sur un travail d'analyse des travaux parlementaires et, d'autre part, sur une série d'entretiens avec des acteurs clés du dossier. Cette approche permet d'aboutir à une présentation analytique du problème. Le sujet de cette recherche est d'autant plus pré-gnant qu'il concerne la dialectique entre le présent et le passé et qu'il inter-roge la place de l'histoire dans le monde politique.


28/04/2011  

Les sentiers de la mémoire. Paroles de jeunes


Grandjean Geoffrey, Laloux Béatrice, Pignon Cécile et Fournier Bernard, Les sentiers de la mémoire. Paroles de jeunes, Liège, Presses Universitaires de Liège, 2011, 156 p.

À l’initiative de la plateforme "Mémoire & Politique" (Département de science politique, ULg), des élèves de l’Athénée Royal de Vielsalm-Manhay ont réalisé un projet relatif à la transmission de la mémoire des faits génocidaires dans le cadre du "décret mémoire". Différentes activités ont été réalisées : conférences, rencontres avec des rescapés et visites de lieux de mémoire dont les camps de concentration et d’extermination d’Auschwitz-Birkenau. Ce livre retrace la recherche et l’ensemble du chemin parcouru, il donne la parole aux jeunes qui ne manquent pas de nous interpeller et de nous éclairer sur la manière dont certains faits passés sont transmis.


15/12/2009

Quelques réflexions sur les enjeux mémoriels autour de la répression du négationnisme en Belgique


Grandjean Geoffrey, "Quelques réflexions sur les enjeux mémoriels autour de la répression du négationnisme en Belgique", Revue de la Faculté de droit de l'Université de Liège, 2009, n° 4, pp. 575-586.

Le passé est régulièrement mobilisé par le monde politique sous différentes formes. Ces dernières années, cette mobilisation a fait beaucoup de bruit. À titre d'exemple, on peut citer la carte blanche qui avait été rédigée par nombre de scientifiques en janvier 2006. Aux termes de cette carte blanche, les auteurs stigmatisaient les interventions du législateur et plus largement du monde politique dans des questions d'Histoire.

[...]


15/10/2009

Le fédéralisme 'incompris' : perceptions et préférences d’un auditoire d’étudiants de l’ULg


Grandjean Geoffrey, Reuchamps Min et Flaba Élodie, "Le fédéralisme 'incompris' : perceptions et préférences d’un auditoire d’étudiants de l’ULg", Revue de la Faculté de droit de l'Université de Liège, 2009, n° 3, pp. 405-430.

Depuis quinze ans déjà, les Belges vivent dans une fédération ou, comme on dit généralement en Belgique, un État fédéral. On entend souvent les citoyens, mais également les experts - voire les femmes et hommes politiques eux-mêmes -, se plaindre de la complexité du système fédéral - et plus généralement encore des tensions communautaires. Force est de constater que le paysage institutionnel belge a fortement évolué depuis la fin des années 1960 au moment du coup d'envoi de la réforme de l'État. Il est devenu bien difficile à comprendre pour de nombreux citoyens. Les jeunes qui n'ont pourtant jamais vécu que sous l'ère du fédéralisme semblent ne pas devoir échapper à ce constat.

[...]


15/09/2009  

"Dessinez la Belgique"


Reuchamps Min, Grandjean Geoffrey et Flaba Élodie, "Dessinez la Belgique", Liège, Presses Universitaires de Liège, 2013, 152 p.

"Dessinez la Belgique", telle était l'unique consigne que 234 étudiants en sciences politiques, humaines ou sociales ont reçue le 4 décembre 2008 dans un auditoire de l'Université de Liège. En plus de dessiner la Belgique, il était demandé à ces jeunes citoyens de répondre à un court questionnaire visant à mieux connaître leurs perceptions du fédéralisme belge et leur vision de l'avenir du pays. Partant de ces riches données, ce livre explore les représentations, perceptions et préférences fédérales de ces jeunes Belges francophones qui ont grandi sous l'ère du fédéralisme et qui seront appelés à dessiner la Belgique de demain.

Page mise à jour le 17/02/2019