Publications




01/03/2017  

Cindy Regnier, « Russie – Venezuela : l’alliance stratégique à l’épreuve des faits », CEFIR Working Paper, N° 2, Mars 2017, pp. 1-15.


Nouvelle publication: Cindy Regnier, « Russie - Venezuela : l'alliance stratégique à l'épreuve des faits », CEFIR Working Paper, N° 2, Mars 2017, pp. 1-15.


Abstract :

Au début du XXIème siècle la Russie de Vladimir Poutine se rapproche du Venezuela de Hugo Chavez, ce rapprochement est souvent considéré par les observateurs comme une réponse aux agissements américains dans le voisinage de la Russie. Ainsi une alliance stratégique se mettrait en place dans le but de contrecarrer la prédominance américaine aux alentours de la Russie mais aussi et plus largement sur la scène internationale. Néanmoins et à l'écart de ces considérations, nous soutenons que ce rapprochement est sous-tendu par une volonté de satisfaire les intérêts du Kremlin et cela au détriment du Venezuela si nécessaire. Ainsi, ce ne serait pas une alliance idéologique pérenne comme cela a pu exister lors de la guerre froide qui se crée entre ces deux acteurs mais plutôt une coopération ad hoc en fonction des intérêts de Moscou. Pour soutenir cette proposition, nous revenons sur les différents aspects de leurs relations pour en montrer la fragilité. Ce sont donc les relations qu'entretiennent les deux acteurs avec les États-Unis qui seront abordées avant de se pencher sur le commerce d'armes, la coopération dans les domaines militaires et du pétrole et enfin leur coopération pour la création d'un monde multipolaire.C'est sous le ministre des Affaires étrangères Evgueni Primakov, lors de la présidence de Boris Eltsine, que la Russie, après une phase de rapprochement avec l'Occident, commence à renforcer ses liens avec les autres régions du monde. Au début des années 2000, certains observateurs voient se mettre en place une relation privilégiée entre la Russie de Poutine et le Venezuela de Chavez. Un parallèle est vite établi entre ce rapprochement et les tensions qui naissent entre les États-Unis et la Russie. L'intégration d'anciens pays satellites de l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) dans l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (OTAN) , la sortie unilatérale des États-Unis du traité sur les missiles antibalistiques (ABM) ainsi que la présence de la flotte américaine dans la mer noire amènent Dmitri Trenin, directeur du centre Carnegie à Moscou, à affirmer que le rapprochement russe avec le Venezuela aurait pour but d'envoyer à Washington le message : « Get off my back ». D'après le site Open Source Center, lié aux services de renseignement américain, « Moscow considers the formation of such a union [de la Russie avec le Venezuela, Cuba et le Nicaragua] a worthy response to U.S. activity in the former Soviet Union and the placement of missile defenses in Poland and the Czech Republic ».


Ce deuxième numéro de CEFIR Working Paper 2017 est disponible en pièce jointe.


A propos de l'auteur :

Cindy Regnier est doctorante au Center for International Relations Studies (CEFIR) du Département de Science politique de l'Université de Liège (ULg). Sa thèse de doctorat porte sur les pays (ré)émergents, les organisations régionales sécuritaires et l'influence des interprétations géopolitiques concurrentes. Ses domaines de recherches sont : les relations de l'OTAN avec la Russie, le poststructuralisme et l'influence de la géopolitique.


19/12/2016  

Jacques Ténier, « Intégration, désintégration : à la recherche du sens d’un rapprochement régional », CEFIR Working Paper, N° 1, décembre 2016, pp. 1-15.


Nouvelle publication : Jacques Ténier, « Intégration, désintégration : à la recherche du sens d'un rapprochement régional », CEFIR Working Paper, N° 1, décembre 2016, pp. 1-15.

 

Abstract:

En 2016, le peuple britannique a voté en faveur d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, inversant ainsi un cycle d'élargissements de cet espace organisé, de plus de quarante ans. A ce jour, nul ne sait les conditions dans lesquelles le retrait se fera, ni à quel point l'ancien Etat membre demeurera politiquement et économiquement intégré avec ses voisins. Après le refus en 2005 des peuples français et néerlandais d'approfondir l'intégration qui leur était proposée, la défection britannique semble amorcer un mouvement de désintégration de l'espace régional progressivement constitué. Encore faut-il s'entendre sur le sens des mots, intégration, désintégration, régional. Or, il apparaît qu'ils sont souvent employés pour décrire des réalités ou des ambitions différentes. Alors que les plaques politiques et économiques du monde se déplacent vigoureusement, un détour par l'histoire, par la géographie et par une anthropologie politique, est nécessaire pour approcher les enjeux de la régionalisation, non seulement en Europe mais aussi dans les autres espaces continentaux et maritimes.  

Ce premier numéro de CEFIR Working Paper 2016 est disponible en pièce jointe.


A propos de l'auteur :    

Jacques Ténier est enseignant associé à l'Université Rennes II et à l'Institut d'études politiques (IEP) de Rennes. Il a enseigné les intégrations et coopérations régionales en Amérique du Sud, en Afrique occidentale et australe ainsi qu'en Asie méridionale et orientale. Il est l'auteur de nombreuses publications sur la question du régionalisme international.

 

 

 


18/10/2016    

Madalina Sisu Vicari,"The EU’s external energy policy: How EU policy is shaped by energy security and relations with neighbouring producer and transit countries", ECPR, 8 September 2016


Authors Madalina Sisu Vicari Université de Liège 

Panel Energy Governance in the Eurasian Space: Economics and Materiality



Abstract

The paper seeks to provide deeper insights into the interplay between energy governance (energy cooperation between EU and neighbouring energy-producers and transit countries), economics (relations with energy producers, transit countries, energy suppliers) and materiality (internal energy market, supply routes, physical infrastructure) in the formation of the EU's external energy governance. Energy security is a multi-dimensional concept, "highly-context dependent" (Kruyt et al 2009), whose conceptualization is determined by the type of stakeholders which it addresses (supranational actor? producer-, transit- and consumer country), and whose interconnected dimensions are shaped by the stakeholders' aims and policies, and subsidiary by the nature of the markets. Earlier, the preoccupations related to the EU's energy security concerned the security of oil supplies. Beginning with the 2000s, the EU's dependence on external gas supplies started to be taken into consideration in the assessment and conceptualization of the EU's energy security and several years later it turned into its main concern (EC 2006). The Ukrainian gas crises of 2006 and 2009 raised awareness of the necessity to establish the EU's external energy policy, which initially was aimed at "strengthening the external dimension of the EU energy market" (EC 2010). In 2011, other goals were added: market integration with neighbouring states, diversification of supply sources and routes and partnerships with external energy suppliers (EC 2011). The annexation of Crimea and the Energy Union's creation were two key factors promoting the revival of the EU's external energy policy, considered now the "external dimension of the Energy Union" (Council of EU 2015). Based on the analysis of policy and soft legal documents and official data, this study (i) provides an assessment of the conceptualization of the EU's energy (in)security; and (ii) determines that the security of supply, along with the need for diversification of energy sources and routes are key-elements which shape the conceptualization of the EU's energy security, due in part to some Member States' overreliance on Russian energy supplies and also the incomplete Internal Energy Market of the EU. In a second step, the paper analyses how the development of the EU's external energy policy revolves around the security of supply, diversification of energy sources and routes and how the EU has engaged with its neighbouring energy producer- and transit countries. The focus is placed on transit countries Turkey and Ukraine and producer countries Azerbaijan and Turkmenistan. Finally, the paper investigates (i) the development of the EU's foreign policy instruments, namely the strategic energy partnerships, dialogues, bilateral and multilateral diplomatic initiatives, and the extension of the acquis communautaire established in the energy cooperation with these four countries; and (ii) the main challenges that lie ahead for the EU's energy cooperation with the four. The study will demonstrate that security of supply and diversification of energy sources and routes, along with EU's energy cooperation with Ukraine, Turkey, Azerbaijan, Turkmenistan play a significant part in the shaping of the EU's external energy policy.

View Full Paper

 

 


19/02/2016  

Antonios Vlassis,"La diversité des expressions culturelles au tourbillon du numérique" Culture, commerce et numérique, vol. 11, n°1, février 2016, pp. 7-9


Résumé analytique 

Antonios Vlassis, chargé de recherches au Fonds national de la recherche scientifique de l'Université de Liège, nous livre un compte-rendu des débats et des décisions de la dernière session du Comité intergouvernemental de la Convention de l'UNESCO sur la diversité des expressions culturelles à propos des enjeux du numérique pour la diversité des expressions culturelles. Enfin, le dernier article de ce numéro traite du nouvel accord entre l'Union européenne et les États-Unis en matière de protection des données personnelles.


29/09/2015  

Antonios Vlassis, "La Convention sur la diversité culturelle et le numérique: du constat à l'action", Chronique Culture, commerce et numérique, 10(7), 2015, pp. 5-7.


Résumé analytique

Le numéro de cette rentrée traite des nouveaux enjeux de l'économie collaborative en questionnant la culture du partage et de la gratuité et ses défis à l'heure de la multiplication des échanges et du partage des biens et contenus culturels en ligne. Nous analysons dans un premier temps le phénomène de l'économie du partage et ses implications en termes de régulation publique. Ensuite, Antonios Vlassis nous livre un compte-rendu des débats de la dernière Conférence des Parties à la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles (CDEC) en analysant précisément les enjeux liés au numérique et en décortiquant les prises de position exprimées par différents acteurs. Nous soulignons également dans ce numéro le lancement par l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) d'un fonds francophone pour l'innovation numérique (FFIN) visant à soutenir et à accompagner l'intégration des pays en développement (PED) francophones dans l'économie numérique mondiale à travers des initiatives ciblant les jeunes, les femmes et les gouvernements de ces pays. Nous relayons aussi les appels à projets lancés par la ville de Québec conjointement avec le ministère de la Culture et des Communications du Québec en matière de développement de projets culturels numériques. Par ailleurs, il est question dans ce numéro du nouveau revirement juridique dans une guerre des brevets de design que mène Apple contre Samsung depuis quelques années et dont les récents dénouements semblent tourner à la faveur du géant coréen. Nous en profitons également pour annoncer l'organisation par le Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM) de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) d'un colloque international « Cultures, Sociétés et Numérique » les 15 et 16 octobre prochains à Montréal. Le bulletin s'achève sur un rappel des temps forts ayant marqué le succès de la dernière édition de l'école d'été « Commercer dans un monde multipolaire », co-organisée par l'UQAM et l'École nationale d'administration publique (ENAP) en partenariat avec l'OIF.

Bonne lecture.

 

 


01/06/2015  

Publication : "Pour une culture en réseaux diversifiée: Appliquer la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles à l’ère numérique", Étude réalisée par le CEIM, Université du Québec à Montréal.


Étude réalisée par le Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM), Université du Québec à Montréal. 

Auteurs: Michèle Rioux, Christian Deblock, Gilbert Gagné, Kim Fontaine Skronski, Destiny Tchéhouali, Antonios Vlassis. 

Titre: "Pour une culture en réseaux diversifiée: Appliquer la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles à l'ère numérique"

Lienhttp://www.ieim.uqam.ca/spip.php?page=article-ceim&id_article=9809.  

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Study conducted by the Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM), University of Quebec in Montreal.

Authors: Michèle Rioux, Christian Deblock, Gilbert Gagné, Kim Fontaine Skronski, Destiny Tchéhouali, Antonios Vlassis. 

Title: "For a diversified Networked Culture: Bringing the Convention on the Protection and Promotion of the Diversity of Cultural Expressions (CPPDCE) in the digital age"

Link: http://www.ieim.uqam.ca/spip.php?page=article-ceim&id_article=9809

 


12/05/2015    

Antonios Vlassis, "L'Union européenne et les expressions culturelles à l’ère numérique : l’intégration négative par défaut ?", Chronique Culture, commerce et numérique, vol.10(4), mai 2015, pp. 6-9.


Résumé analytique 


Ce numéro traite d'un certain nombre de chantiers réglementaires que la Commission européenne est appelée à réformer. En premier lieu, il est question des accusations européennes contre Google, avec les griefs d'abus de position dominante et de non-conformité aux règles antitrust. Nous examinons ici les causes profondes de l'hostilité du front européen « anti-Google » sous l'angle d'une analyse des rapports de force et des enjeux de souveraineté numérique. En deuxième lieu, Antonios Vlassis présente une réflexion critique sur le projet de réforme du droit d'auteur en Europe et les tensions que ce projet suscite au sein du milieu culturel européen. Dans un troisième temps, nous analysons les implications de la stratégie européenne du « marché unique numérique » sur les domaines de la culture et du commerce. Enfin, nous partageons quelques tendances positives et des exemples de bonnes pratiques faisant du livre numérique un moyen d'accès privilégié à la culture, principalement en Amérique latine et en Afrique.

Bonne lecture.  


12/03/2015  

Antonios VLASSIS, "La culture dans l'agenda post-2015: de la mobilisation internationale à l'inclusion modeste", Chronique Culture, commerce et numérique, vol. 10(2), mars 2015, pp. 2-4.


Résumé analytique

Le numéro de mars fait le point sur un ensemble de sujets et de débats d'actualité, portant notamment sur l'équilibre et l'équité dans les récents Accords de partenariat économique ainsi que de la place à accorder aux échanges de biens et services culturels dans les enjeux actuels du commerce mondial, de l'aide au développement et de la régulation des télécommunications. Dans un premier temps, Antonios Vlassis, chargé de recherches au Center for International Relations Studies (CEFIR) de l'Université de Liège et chercheur associé au Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM-UQAM), nous livre une analyse sur la prise en compte de la culture dans l'agenda de développement post-2015. Dans un deuxième temps, nous examinons l'Accord de Partenariat Économique (APE) entre l'Union Européenne et l'Afrique de l'Ouest, en cherchant à comprendre pourquoi cet Accord fait l'objet d'aussi vives critiques de la part de la société civile internationale et en quoi son application serait préjudiciable pour les économies des pays africains. En troisième lieu, ce numéro présente les dernières tendances du marché des biens culturels en France, un marché marqué par une régression en lien avec la baisse des dépenses des ménages en matière de consommation de biens culturels physiques. Par la suite, nous traitons de la problématique de la contribution des géants du Web au financement de la culture, en passant en revue les différentes mesures, parfois controversées, prises par des gouvernements européens pour taxer les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon...sans oublier Netflix). Enfin, nous terminons ce numéro par la réglementation historique qui vient d'être adoptée aux États-Unis en faveur de la neutralité du Net et les répercussions qu'auront ces nouvelles règles sur les différentes parties prenantes.

 

 


15/01/2015  

Antonios VLASSIS, "Diversité des expressions culturelles: retour du politique", Chronique Culture, commerce et numérique, édition spéciale, janvier 2015.


 

Résumé analytique

Cette édition spéciale aborde les enjeux actuels de la mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles (CDEC) à travers une analyse des questions discutées lors de la 8ème session du Comité intergouvernemental de la CDEC.

À cet égard, nous revenons dans un premier temps sur l'impact normatif de la CDEC et sur la question des rapports périodiques des Parties à la CDEC. Dans un deuxième temps, nous traitons du débat autour de la mise en œuvre du Fonds international pour la diversité culturelle et des articles 16 (Traitement préférentiel) et 21 (Concertation et coordination internationales), ainsi que de la question de l'adaptation de la CDEC aux défis des technologies numériques.

Les interventions des participants lors de la session du Comité et le caractère du débat nous révèlent le retour du politique dans la CDEC, à savoir que l'étape actuelle de sa mise en œuvre implique nécessairement des divergences et des conflits politiques, vu l'importance économique, sociale et culturelle des questions traitées. Un tableau récapitulatif des principaux événements qui ont marqué 2014 vient compléter ce tour d'horizon.

Bonne lecture.

 

 


01/10/2014    

Roxana HINCU, "THE EU-US RELATIONS IN AN EMERGING MULTIPOLAR WORLD", Centre for European Studies, Romania, Ia?i, Working Papers, Volume VI, Issue 2, Supplement A- 2014, pp. 111-122


In the context of an emerging multipolar world, the transatlantic partnership faces variouschallenges in the attempt to maintain the Western-shaped and dominated liberal order. This article aims tosynthesize and rationalize the central argumentative positions on the ever-evolving transatlantic relationshipprovided by the following theories of international relations: neorealism, neoliberalism and constructivism.A combination of the main assumptions of the three approaches brings useful insights into the policy debateson the role of the transatlantic partnership in the process of forging the global governance. Nevertheless,where the systemic theories such as neorealism and neoliberalism fall short in explaining the transatlanticrelations, constructivism, with its focus on actor identity succeeds in offering a dynamic account of them.

Keywords: transatlantic partnership; security; neorealism; neoliberalism; constructivism;multipolarity; global governance. 


25/02/2014    

Antonios VLASSIS (dir.), Culture, commerce et numérique, CEIM, volume 8, édition spéciale, 2014


Cette édition spéciale aborde deux problématiques majeures de la gouvernance mondiale de la culture : l'interface « commerce?culture », et les liens entre la culture et le développement, offrant ainsi un tour d'horizon des enjeux qui ont dominé le débat international sur les industries culturelles et créatives durant l'année 2013.

Nous revenons dans un premier temps sur les négociations commerciales en cours (Partenariat transpacifique et Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement entre Etats?Unis et Union européenne), le multilatéralisme à la carte des Etats?Unis, l'importance du numérique pour l'administration des Etats?Unis, le contexte inégal des échanges audiovisuels mondiaux, ainsi que sur la conclusion de l'ALE entre le Canada et l'UE, la nouvelle approche d'exception culturelle et ses effets. Dans un deuxième temps, nous abordons le débat international sur l'nclusion de la culture dans les objectifs de l'agenda du développement mondial post?2015, les rapports de force et les perspectives institutionnelles. Un tableau récapitulatif des principaux évènements qui ont marqué 2013 vient compléter ce tour d'horizon.

 

 


25/02/2014    

Antonios Vlassis (dir.), Gouvernance mondiale de la culture. Où en est-on?, Cahier de recherche - CEIM, janvier 2014


Pour ce premier cahier de recherche de l'année 2014, le Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM) vous propose une thématique consacrée à la gouvernance mondiale de la culture et ses enjeux actuels. Ce cahier de recherche réunit les neuf contributions rédigées par des spécialistes reconnu?e?s sur la régulation internationale des industries culturelles et publiées tout au long de 2013 dans la Chronique Culture, commerce et numérique préparée par le CEIM pour l'Organisation internationale de la Francophonie. Chacun d'eux traite d'un aspect particulier des reconfigurations actuelles de la gouvernance mondiale de la culture. Le cahier couvre trois questions majeures: a. Culture et accords commerciaux ; b. culture et développement ; c. culture et technologies numériques.

 

Page mise à jour le 23/09/2017