?>

Droit international privé


L'unité de droit international privé est l'héritière de la chaire de droit international privé, créée suite à l'adoption de la loi du 10 avril 1890 sur la collation des grades académiques et le programme des examens universitaires. Cette loi ajouta au programme du grade de docteur en droit un cours d' « éléments du droit international privé ». La chaire fut successivement occupée par de nombreux titulaires, dont les plus connus sont sans doute M. Paul Graulich et M. Pierre Gothot, ce dernier ayant, notamment, consacré d'importants travaux à la Convention de Bruxelles du 27 septembre 1968.

L'unité assure aujourd'hui, outre l'enseignement fondamental en droit international privé, une série d'enseignements dans des matières liées, comme le droit de la nationalité, le droit des contrats internationaux ou encore le droit international privé dans une perspective notariale.

L'unité prend également en charge, par le biais d'une équipe spécialisée, un enseignement consacré au droit international humanitaire. Cet enseignement connaît un prolongement particulier, au travers la préparation d'étudiants à la participation à des concours spécialisés dans cette matière, dont le concours Pictet.

Elle assure également la coordination de l'enseignement consacré aux droits fondamentaux.

Les membres de l'unité ont développé une expertise particulière dans le champ des relations familiales internationales. Ces recherches ont donné lieu à de nombreuses publications parmi lesquelles deux ouvrages destinés aux praticiens.